Paludisme: la sensibilisation passe aussi par les enfants.


Sanofi

Le 25 avril, comme depuis plusieurs années, le monde célèbre les avancées en matière de lutte contre le paludisme. Cette année 2017, je découvre un magnifique dessin animé Dabo l’ambassadeur par SANOFI.

enfants

Matthys 5 ans,   regarde ses petits camarades jouer au loin, il est faible, il a perdu le sourire, il a de fièvre, il pleure, il a chaud, il se tortille…..il fait 39 de température.

Sa maman Flore ne remarque pas tout de suite que Matthys ne joue pas avec ses camarades, elle est concentrée à tourner le couscous qui sera servi à midi. Elle jette un regard dans la cour pour avoir l’œil de temps en temps sur les enfants, remarque que Matthys n’y est pas. Toute inquiète, elle le cherche du regard et l’aperçois assis seul dans son coin, se précipite pour savoir ce qui se passe, il est brulant de température, le porte toute paniquée,  ne sait plus comment faire, elle le masse et le nettoie  avec une serviette imbibée d’eau fraiche afin de faire baisser la température. 20 minutes plus tard, elle sent Matthys de plus en plus faible, et décide de l’emmener à l’hôpital.

Bilan à l’hôpital : Matthys, souffre du paludisme, il aurait fallu de peu pour qu’il convulse.

Flore n’en revient pas, Matthys dort pourtant sous une moustiquaire imprégnée à longue durée d’action. Heureusement pour elle, avec quelques économies; elle paie pour les premiers soins et Matthys passera 3 jours hospitalisé.

Une fois de retour à la maison,  Flore décide de mieux s’informer sur le paludisme.

doc

C’est à ce moment qu’intervient  Dabo, cet ambassadeur  du paludisme mis sur pied par Sanofi , autour du quel  Flore et ses enfants vont se retrouver un soir pour mieux comprendre et surtout prévenir cette maladie qui au Cameroun, a été la cause de plus de 2600 décès enregistres déjà en 2017.

dabo

Dans ce dessin animé, Dabo parle à ses amis sur le danger et la prévention du paludisme.

Une grande première en matière de sensibilisation adapté pour les enfants.

3 jours plus tard,  Flore a décidé d’organiser un petit cocktail pour Matthys avec  les enfants du quartier. Ils vont tous r visionner cette vidéo tout en partageant des crêpes et des jus de fruits. Une façon d’accompagner cette sensibilisation et surtout en discuter avec les enfants.

Vidéo à visionner.

Cette vidéo sera diffusé sur : rediffuser sur Tivi5 jeunesse à 18H45. Je vous invite à regarder avec vos enfants.

Flore, peut être toi , moi…..Matthys mon fils ou le tien. Ne négligeons aucun geste en matière de prévention du paludisme.

Nos enfants doivent être fort et en bonne santé pour construire ce monde. A nous parents, n’oublions pas les bons gestes.

Assainissement : Bien nettoyer nos alentours afin d’éviter les laves de moustiques de se reproduire.

Moustiquaire : exigez que tout le monde dorment sous une moustiquaire

Insecticide : dans des grandes salles, en pulvériser quand personne n’y ait.

Pulvérisation : une fois ou deux fois par an, laisser les professionnels faire une pulvérisation intra domiciliaire.

Cet article me permet de refaire surface après tout ce temps. A présent, nous partagerons pleins de choses en matière de santé et bien-être…..Je nous souhaite un bon retour!

 

De retour!!!


Lorsque je me lançais dans cet aventure je ne mesurais pas la portée du travail à faire. Je ne me suis pas vraiment lassé mais j’ai juste eu l’impression que je devais à tout prix faire comme les autres. Ce blog n’est pas une continuité de mon boulot à la radio.Non! Ici se sont les gens qui m’inspirent qui y sont! Ils sont de  des artistes, des informaticiens, des parentés, des amis, des confrères, des politiciens, des inconnus,des collègues…. vivant comme mort! Chacun d’eux va se distinguer d’une façon ou d’une autre raison pour laquelle, ils sont mes héros!!!

 

Je vous ré-invite à faire leurs connaissances…….et peut être ils vont également vous inspirer!!!!! who knows?

Joel Nlepe à la conquête du web pour tous les africains.s


                                                    

Sourire enchanteur, regard perçant, fin gourmet,  pourtant au delà de cet apparence se cache un homme dynamique et passionné. Passionné de nouvelles technologies : ingénieur informatique, entrepreneur et expert en communication, Joël Nlepe nous guide dans ses amours, ses principes mais également sa  réussite dans un univers encore difficile d’accès pour l’Afrique et les africains. Allons à la rencontre de ce monsieur qui nous parle à cœur ouvert de son parcours !

Bonjour M NLEPE, pouvez-vous vous présenter à nos internautes?

Bonjour, je suis originaire de la région du Littoral ou j’ai passé mon enfance ainsi que l’adolescence. Je suis un pur produit de l’enseignement privé catholique. J’ai fait l’école maternelle à Notre Dame, le primaire à Saint Jean Bosco, le secondaire au collège Libermann avant de m’envoler après le probatoire pour l’Afrique de l’ouest ou j’ai eu mon baccalauréat et un BTS en informatique Industrielle. Je me suis lancé dans l’entrepreneuriat en créant une société de conseils informatiques qui a bien marché avant que je ne m’envole pour la France ou j’ai continué mes études en école d’ingénieur. Depuis quelques années je travaille dans le domaine de l’informatique dans l’hexagone, je suis aussi derrière quelques aventures entrepreneuriales.

Vous avez un parcours remarquable, vous êtes riche ?

Ca dépend de ce que vous mettez dans le mot richesse. Pour moi ce mot ne renvoie pas à l’argent mais à des valeurs qui me tiennent à cœur comme le sens des responsabilités envers les autres, le sens du travail bien fait, l’amour dans toutes ces formes. Bref selon moi il y’a de richesse que spirituelle, morale et humaine.

A quand remontent  vos amours pour les NTICs ?

A la classe de 4e quand pour la première fois j’ai eu un ordinateur pour moi, cadeau de mon oncle. Ensuite mon père m’a payé un stage de vacances chez Sone Informatique à l’époque, depuis je suis resté fidèle aux technologies.

Quelles sont les réalisations déjà faites dans ce domaine ?

Ce sont surtout des réalisations pour le compte de mes clients qui me permettent de travailler sur de très beaux projets.

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Dans tout métier il y’a des difficultés mais on essaie de les surmonter, de les dépasser. En Afrique par exemple il faut réussir à faire comprendre aux clients les enjeux des technologies et de l’économie grise, je peux vous dire c’est une très grande difficulté.

Quels sont les majeurs défis ? Ils sont tellement nombreux. Je peux parler d’infrastructures, d’équipement des ménages, des moyens de paiement, du manque de compétences, du cadre règlementaire, etc. ce sont autant de sujets que nous devons prendre à bras le corps.

Pensez vous que les NTICS au  Cameroun sont utilisés à leurs  justes valeurs ? Pour faire court non, nous sommes très loin d’exploiter le potentiel des TICS au Cameroun, nous encore un long chemin à parcourir par rapport à des pays comme le Kenya ou l’Afrique du Sud.

Vous êtes jeune et déjà très dynamique, CEO 24labs, promoteur de 9 ideas conference, coorganisateur bar camp Cameroun, ingénieur informaticien, responsable du fond d’investissement Ange Ventures, c’est quoi votre motivation?

Ma motivation ? L’envie de changer les choses, l’envie de construire un monde meilleur, l’envie de voir mon pays le Cameroun exceller dans tous les domaines, l’envie d’aider les autres à faire mieux que moi. J’essaye des choses si cela peut inspirer d’autres je n’en serai que plus heureux, mais nous ne pouvons en aucun cas rester les bras croisés.

Vous êtes retenu pour être  «  le maitre des idées » pensez vous que ces idées fassent rêver les jeunes, quand on sait que les idées ne paient pas encore dans notre pays?

Les idées ne paient nulle part à quelque exception près de certaines entreprises de conseils dans les pays développés. Les idées paient dès l’instant où l’on passe au stade de la réalisation et une exécution parfaite qui donne des bénéfices. Pour revenir à la problématique du rêve, il ne s’agit pas tant de rêver que d’inspirer, il faut montrer que malgré l’environnement hostile il y’a des gens qui ont une vision et la mette en pratique ça peut aider d’autres personnes à démarrer une entreprise, un projet etc. Il y’a de nombreuses usines à idées dans le monde occidental elle fournissent de nombreuses idées pour les divers secteurs de la société nous ne pouvons pas faire l’économie de la réflexion donc des idées, un jour ou l’autre quelqu’un la mettra en pratique pour faire évoluer les choses, changer le monde.

Est-ce qu’un de vos atouts ne serait pas le fait que vous êtes entre 2 avions ?un peu le globetrotteur informatique ?

Je ne sais pas mais je voyage beaucoup dans le cadre de mes activités, cela me permet de rencontrer des personnes d’horizons divers, d’échanger, d’observer, de m’inspirer.

Vous êtes un homme comblé, homme d’affaire à succès, épanoui, marié ? Comment gérez-vous votre quotidien ? Je suis un peu un éternel insatisfait, mais je me soigne J non je ne suis pas marié. Mon quotidien est plus que banal, il résume à trois mots : travail, travail, travail. Quand je peux je passe du temps avec les personnes que j’aime ou que j’apprécie.

Votre entourage vous dit être très généreux est ce vrai ?

S’il vous l’on dit… J’aime faire plaisir aux personnes que j’aime. Rien ne me rend plus heureux que de les voir avec le sourire.

Quelles sont les œuvres sociales que vous soutenez ?

Je soutiens un orphelinat dans la région du centre, je suis un peu leur parrain, j’apporte de l’aide autant que je peux. Et j’aide d’autres associations au cas par cas en occident.

Quels sont le qualificatifs qui vous définissent le plus ?

Je vous laisse le soin de poser cette question à mon entourage.

Quels sont vos loisirs ?

La lecture, la course à pied, l’écriture des poèmes, le DIY (Do it yourself) du bricolage informatique, la télévision et le web.

Quels sont les maîtres mots d’un bon patron ? Vision, écoute, persévérance, combativité.

Un mot à la jeunesse qui souhaiterait suivre vos pas ?

Décider c’est avancer. C’est à la jeunesse de décider de l’avancement de notre pays, de notre  continent ! Merci d’avoir répondu à nos questions.

Susciter le rêve chez notre jeunesse fait partie de ma volonté de vous présenter un homme qui  de part son travaille marque son empreinte dans notre société. Il m’inspire moi, rencontre pourtant assez insolite. Rien ne présageais qu’il me marquerai aussi positivement. En lui devrai s’inspirer plusieurs autres, disons que c’est ce que je pense.

Bon on se retrouve pour un autre parcours d’ici peu. J’ai changé de blog donc forcement vous relirez les mêmes articles pour l’instant…….. ne vous fâchez pas ………the best is still to come.

Promise!!

Bebe Manga for ever in our hearts!!


Her music was full of beautiful emotions, soft loving voice. She started singing at the age of 3 to entertain her father’s guests. Since then she never stopped displaying that sweet soft and beautiful voice of hers to the world. Artist from the South West region of Cameroon, she blew us all with the song « amiyo » a song which revealed her and opened her so many doors on the international scene.
Bebe Elizabeth Bessem Manga gave her last concert on the 24 th of june 2011.
She suffered a severe heart attack which took her away early this afternoon at the Laquitinie hospital in Douala.

May your soul rest in perfect peace Bebe!

Bebe Manga for ever in our hearts!!


Her music was full of beautiful emotions, soft loving voice. She started singing at the age of 3 to entertain her father’s guests. Since then she never stopped displaying that sweet soft and beautiful voice of hers to the world. Artist from the South West region of Cameroon, she blew us all with the song « amiyo » a song which revealed her and opened her so many doors on the international scene.
Bebe Elizabeth Bessem Manga gave her last concert on the 24 th of june 2011.
She suffered a severe heart attack which took her away early this afternoon at the Laquitinie hospital in Douala.

May your soul rest in perfect peace Bebe!

HONORE UN SOURIRE POUR LA VIE !


Honoré aujourd’hui ans, âgé de onze ans fait ses premiers pas au collège. Après un long combat de maladie, le serrer chaque soir dans mes bras avant qu’il ne se rendorme me procure toujours autant de plaisir. Il est plus qu’un enfant, il est toute une vie !

Etudiante à l’université de Dschang, Anne était l’exemple même de la fille studieuse. Deuxième année sociologie, elle était la préférée de ses enseignants, sortant très peu, elle se consacrait entièrement à ses études. Comme on le dit ici chez nous, elle se ‘préservait’ pour son futur époux. Rare de nos jours !
Tout allait bien jusqu’au jour où son chemin croisa celui d’Adrien, beau, élégant, séduisant, intelligent et gentil, bref le mec parfait et en plus, il était étudiant en maîtrise en science naturelle.
Il était l’Homme, celui dont elle avait toujours rêvé, celui dont elle crût être le bon ! Seulement, le passé de ce dernier n’était pas aussi clair qu’il voulait nous le faire croire et encore moins nous faire penser. Leur relation dura cinq mois – intense, dense, plein d’ambiance et de jouvence. Cinq mois inoubliable pour Anne. Même étant donné que c’était la première relation d’Anne, et qu’elle ne savait pas vraiment s’y prendre. Quelque temps après, elle tomba enceinte. Adrien mis au courant de la situation l’abandonna afin de pourvoir continuer ses études sans être dérangé. Quelle ingratitude ! Ne sachant pas trop comment faire, elle tenta un avortement qui échoua. Elle finit par décider de garder donc cet enfant qui refusa de la quitter.
Malheureusement pour Anne, sa grossesse fût pénible et plein de complications, résultante de son avortement échoué. Elle souffrit beaucoup, mais garda courage. Elle avait arrêté les cours depuis fort longtemps, au désarroi de ces parents qui avaient mis le paquet pour qu’elle reçoive la meilleure éducation possible. Ceci avenant, elle devînt la risée de tous. Elle s’en moqua c’est vrai, mais avec un pincement au cœur, elle se sentit coupable au plus profond d’elle-même, car elle était abandonnée par tous enfin…..presque tous puisque j’étais là ! Anne était devenue malingre, elle perdit l’appétit et était tout le temps couchée. Elle ne faisait même plus la vaisselle. Il y a des moments où j’aurais tout donné pour qu’elle me fasse part de ses pensés. Je priai dans mon fort intérieur pour qu’elle n’essaie pas de se supprimer pendant cette période, qu’elle n’essaie même pas d’y penser. !
Tout fût prêt, afin presque tout, pour cet individu innocent et fragile. Dieu ne laisse jamais personne ! je puis vous dire que c’est vrai. Je ne peux pas vous dire comment nous avions fait pour survivre et préparer la venue du bébé en même temps que trouver l’argent pour les visites médicales qui ne nous demandaient pas moins de cinquante mille francs CFA en moyenne par mois . Au huitième mois, elle fût internée dans un hôpital de la ville. Le 20 mai 2000, elle mît au monde un prématuré qu’elle prénomma Honoré, car il avait honoré de sa présence le jour de l’unité nationale, quelle triste ironie du sort pourtant !
Seulement trois mois plus tard, elle mourut ! Les parents choqués, restèrent indifférents à cet enfant qui ne demanda pas à vivre, pire encore, Adrien ne dédaigna même pas se présenter le jour de l’enterrement, pourtant la nouvelle lui était bien et bel parvenue. Après les obsèques d’Anne, ses parents délaissèrent l’enfant dont ils n’étaient même pas venu voir et ce malgré le fait qu’il fût prématuré. Pour eux, cet enfant n’était nullement le bienvenu et de surcroit un bâtard !leur premier petit fils un bâtard ?non, trop dure la pilule à avaler !
La défunte ayant pressentit le triste sort que pourrait vivre Honoré si elle n’était plus là, me recommanda dans ces dernières volontés de m’occuper de lui comme mon propre fils.
Chose que je fis et que je fais jusqu’à nos jours onze ans plus tard. Aujourd’hui encore je pleure Anne, mais a travers les yeux d’Honoré, je la vois tout en blanc comme un ange, toute souriante et heureuse de le voir si éveillé.
Cependant, depuis le décès de sa mère, un secret me pèse tant !un ,trop lourd à garder pour moi toute seule. Anne était séropositive et elle est morte du Sida. En fait, elle avait été contaminée par Adrien et c’est pendant les visites médicales durant sa grossesse qu’elle a été diagnostiquée porteuse du virus ! Quant à ce dernier nous ne savons pas s’il est déjà au courant de sa situation. Une attention toute particulière devait lui être accordée avec son statut sérologique. Et comme si cela ne suffisait pas, Honoré fut néanmoins contaminé pendant la grossesse.
Dieu merci, il est suivi dans un centre de santé et se porte bien. Régulièrement nous faisons nos visites médicales. Heureusement que les antis rétroviraux ne coutent plus aussi chers que pendant sa naissance. Tous les mois, il se plait à aller au centre de santé.
Honoré en ce jour est un bout de choux qui à la rage de vivre, curieux, vif et éveillé, il est un séropositif émancipé et dans sa peau surtout pour son jeune âge. Ensemble nous combattrons et vaincrons cette maladie. Honoré a eu beaucoup de chance d’autres n’ont pas eu autant et sont pour la plupart décédés, non seulement de cette maladie mais surtout d’abandon, de négligence et surtout de stigmatisation.
Qu’est devenu Adrien ? Ne m’en parlé pas ! Je n’ai plus de ses nouvelles depuis bien longtemps. Une fois en discutant avec des amis j’appris qu’il était au Gabon afin de finir sa thèse. Ma plus grande prière c’est de voir les parents d’Anne pardonner leur fille. Ne disons nous pas souvent ‘que ce qui est fait est fait ?’ j’ai donné une chance a Honoré pourquoi pas eux ?
Anne peut être ta sœur, ta voisine, ton amie, ta cousine ou une simple passante.
Honoré peut être ton frère, ton voisin, ton ami, ton cousin.
Adrien repend le mal autour de lui et peut être même sans s’en rendre compte jusqu’à nos jours.

Moi j’ai fait mon test et je suis séronégative. Je donne la chance à tous les séropositifs- à pourvoir a une vie meilleure- à vivre une vie meilleure- à aspirer a une vie meilleure.
Ne laissons pas ces malades a eux-mêmes, ils ont besoin de nous, rendons leur la vie plus facile en partageant tout ce que nous avons et tout ce que nous pouvons, ainsi nous améliorons leur vie qui n’est pas du tout rose afin de leur apporter ……un sourire !!!
Un sourire pour la vie!!!!!!!
Dschang 2001

Hello world!


Welcome to WordPress.com. After you read this, you should delete and write your own post, with a new title above. Or hit Add New on the left (of the admin dashboard) to start a fresh post.

Here are some suggestions for your first post.

  1. You can find new ideas for what to blog about by reading the Daily Post.
  2. Add PressThis to your browser. It creates a new blog post for you about any interesting  page you read on the web.
  3. Make some changes to this page, and then hit preview on the right. You can alway preview any post or edit you before you share it to the world.